Le Blog de l'économie et des Finances

avis composite plus piscines : Toute la zone euro à l’unisson

L’Europe a vu plusieurs de ces époques brillantes : la première immédiatement après la réforme, une autre quoique bornée au continent et à la classe la plus cultivée, lors du mouvement spéculatif de la dernière moitié du XVIIIe siècle, et une troisième, de plus courte durée encore, lors de la fermentation intellectuelle de l’Allemagne au temps de Goethe et de Fichte. Même si personne n’était naïf au point de croire qu’il n’y avait plus de pauvres, le résultat surprend : 1,3 million de personnes, soit 16,1% de la population, vivent sous le seuil de pauvreté, défini comme en France comme la moitié du salaire médian. Ainsi, la philoso­phie oscillera désormais entre la doctrine qui tient la réalité absolue pour incon­naissable et celle qui, dans l’idée qu’elle nous donne de cette réalité, ne dit rien de plus que ce que disait la science. Ou encore, plus simplement : Une relation entre deux termes équivaut à l’un d’eux. Mais l’argument le plus fort contre l’intervention du public dans la conduite personnelle, c’est que quand il intervient, il intervient à tort et à travers. Le manque à gagner pour les maisons de luxe françaises serait ainsi considérable : il est évalué à 10 % du chiffre d’affaires du secteur par les spécialistes. Tous les problèmes ne sont pas réglés pour autant : le vote de 60 sénateurs pour clore un filibuster reste la norme lors du vote des lois et pour la confirmation des juges à la Cour suprême. D’une ironie mordante, la pétition demandait au Parlement «de faire une loi qui ordonne la fermeture de toutes fenêtres, lucarnes, abat-jour, […]» afin de préserver l’industrie des chandelles. Composées d’êtres intelligents, ces sociétés auraient présenté une variabilité qu’on ne trouve pas dans les sociétés animales, régies par l’instinct ; mais la variation ne serait pas allée jusqu’à encourager le rêve d’une transformation radicale ; l’humanité ne se fût pas modifiée au point qu’une société unique, embrassant tous les hommes, apparût comme possible. Il doit vénération et dévouement à l’un ou à l’autre, et n’en peut espérer que silence et mépris. On fait de la perception une opération désintéressée de l’esprit, une contemplation seulement. L’auteur admet ainsi dans toute son étendue le principe du mécanisme cartésien, et il poursuit ce principe à tous les degrés non-seulement dans le monde inorganique, mais dans la nature organisée et vivante. Mais tout est changé aussi dans « ma perception ». Dans une spéculation financière, c’est le succès qui fait que l’idée avait été bonne. Il y a des changements, mais il n’y a pas de choses qui changent : le changement n’a pas besoin d’un support. Précisément parce qu’il attribue à la conscience, dans la perception, un rôle spéculatif, de sorte qu’on ne voit plus du tout quel intérêt cette conscience aurait à laisser échapper entre deux sensations, par exemple, les intermédiaires par lesquels la seconde se déduit de la première. Malgré tout, c’est à la portée de la bourse des Pauvres. Au fait, si l’on y regarde de près, se distribuer les occupations, ce n’est, pour les hommes, qu’une autre manière, plus permanente, d’unir leurs forces, de coopérer, de s’associer ; et il est très-exact de dire, ainsi que cela sera démontré plus tard, que l’organisation sociale actuelle, à la condition de reconnaître l’échange libre, est la plus belle, la plus vaste des associations : association bien autrement merveilleuse que celles rêvées par les socialistes, puisque, par un mécanisme admirable, elle se concilie avec l’indépendance individuelle. L’histoire même en fait foi. Les principes chargent les canons, avec une poudre qu’ils ont mouillée, sournoisement. Je l’avais vue il y a quelques dizaines d’années lors d’une exposition à l’Orangerie. avis composite plus piscines aime à rappeler ce proverbe chinois « Nos désirs sont comme les enfants : plus on leur cède, plus ils deviennent exigeants ». Ensemble, ces politiques permettraient de réduire la dette souveraine, de faire baisser les taux d’intérêt, d’améliorer la pression fiscale, de permettre aux pays d’accroître la compétitivité avec moins de sacrifices sur le niveau de vie et de doter l’Europe d’une feuille de route vers la prospérité. Par exemple, on peut « gesticuler » avec les forces aériennes stratégiques en scénarisant une montée en puissance graduée et ainsi éviter la « montée aux extrêmes » décrite par Clausewitz. D’ailleurs, une bonne partie de ses travaux de haut vol en statistiques et en mathématiques sont consultables directement sur le net. À cela s’ajoute la décision de la Cour de cassation de novembre 2010 – une première en Europe avec l’Espagne – qui permet à une ONG d’engager une action en justice – en l’occurrence Transparence International France contre les « biens mal acquis » de trois dirigeants africains en exercice – même si le parquet s’y oppose. Le principe actif, mouvant, dont le seul stationnement en un point extrême s’est exprimé par l’humanité, exige sans doute de toutes les espèces créées qu’elles se cramponnent à la vie. Ces solutions reposent sur une évaluation transparente de l’empreinte carbone des projets et investissements. En théorie, le film sur lequel sont dessinés les états successifs d’un système entièrement calculable pourrait se dérouler avec n’importe quelle vitesse sans que rien y fût changé. Telle sera, en effet, une des conclusions du présent essai. Il serait ridicule de dire qu’un animal a été organisé pour servir de pâture à l’insecte parasite, tandis qu’on ne peut douter que l’organisation de l’insecte parasite n’ait été accommodée à la nature des tissus et des humeurs de l’animal aux dépens duquel il vit.

Share This: