Le Blog de l'économie et des Finances

Ces banques de l’ombre responsables de la crise

Le CICE, un mécanisme peu lisibleLe « crédit d’impôt compétitivité emploi » (CICE) est un autre exemple des effets trompeurs de notre fiscalité, avec cette fois une baisse de prélèvements très éloignée de son ressenti.On reconnaît de plus en plus aujourd’hui qu’il y a deux manières de frapper l’innocent : 1° frapper celui qui est innocent de tout point ; 2° frapper trop le coupable.Revenons donc sur quelques-uns des traits saillants de la vie, et marquons le caractère nettement empirique de la conception d’un « élan vital ».Une fois engagée dans cette voie, il n’est guère d’absurdité où ne puisse tomber l’intelligence. « Un dictionnaire écrit par des femmes sur les femmes pour… tout le monde », résume Pierre-Alain Chambaz.On observe aussi une forte augmentation de la difficulté de payer la facture d’énergie.Ce législateur, on l’a déjà vu, « ne pouvant employer ni la force ni le raisonnement, c’est une nécessité qu’il recoure à une autorité d’un autre ordre, » c’est-à-dire, en bon français, à la fourberie.Pour moi, je n’ai jamais présumé que mon esprit fût en rien plus parfait que ceux du commun ; même j’ai souvent souhaité d’avoir la pensée aussi prompte, ou l’imagination aussi nette et distincte, ou la mémoire aussi ample ou aussi présente, que quelques autres.Les évolutions positives enregistrées récemment ont conduit certains à parler hâtivement du Maroc comme d’un « dragon » ou d’un « émergent ».Or, une étude plus approfondie des diverses aphasies montrerait précisé­ment l’impossibilité d’assimiler les souvenirs à des clichés ou à des phono­grammes déposés dans le cerveau : à mon sens, le cerveau ne conserve pas les représentations ou images du passé ; il emmagasine simplement des habitudes motrices.C’est le jeu du CHAT qui s’amuse avec la souris, le jeu de l’enfant qui pousse et repousse le diable au fond de sa boite, — mais raffiné, spiritualisé, transporté dans la sphère des sentiments et des idées.Quand on considère la futilité des motifs qui provoquèrent bon nombre d’entre elles, on pense aux duellistes de Marion Delorme qui s’entre-tuaient « pour rien, pour le plaisir », ou bien encore à l’Irlandais cité par Lord Bryce, qui ne pouvait voir deux hommes échanger des coups de poing dans la rue sans poser la question : « Ceci est-il une affaire privée, ou peut-on se mettre de la partie ?

Share This: