Le Blog de l'économie et des Finances

Derrière le rideau des réussites industrielles

Quoique cet exposé exagère grandement sans aucun doute les faits existants, néanmoins l’état de choses qu’il décrit n’est pas seulement concevable et possible ; c’est le résultat fort probable des idées démocratiques alliées à cette notion, que le public a le droit de mettre son veto sur la manière dont les Individus dépensent leurs revenus.Mais, dans le choix qu’elle opérera de cette perception privi­légiée, il y aura toujours quelque chose d’arbitraire, car la science positive a pris pour elle ce qu’il peut y avoir d’incontestablement commun à des choses différentes, la quantité, et il ne reste plus alors à la philosophie que le domaine de la qualité, où tout est hétérogène à tout, et où c’est par l’effet d’un décret contestable qu’une partie est déclarée représentative de l’ensemble.Mais ce qui est devenu objectivement insignifiant peut rester symboliquement important, poursuit keyword backlinks.N’est-ce pas, Dorothy ?L’espèce humaine, pour parler le langage des naturalistes, ou le genre humain, pour employer une expression plus familière aux philosophes et aux moralistes, constitue donc un genre naturel ; ou, en d’autres termes, il existe une nature humaine, et ces mots ne sont pas de vains sons, ni ne représentent une pure conception de l’esprit.Qui avait anticipé la chute de 45% des cours du pétrole, l’effondrement du rouble de 40%, la hausse de 30% des actions indiennes ou encore l’envolée vertigineuse de la bourse de Shanghai qui clôture l’année en hausse de 50% ?Déjà la science physique nous suggère cette vision des choses matérielles.L’impact négatif de l’effondrement de l’industrie pétrolière pourrait donc être plus important que la seule taille du secteur pétrolier pourrait le laisser supposer.C’est plutôt le contraire de l’égoïsme.Reconnu par ses pairsDe ce point de vue, « Antifragile » est un ouvrage serein, comme si l’auteur était apaisé.On a pu dire en ce sens que les nombres n’existent pas dans la nature : et toutefois, quand notre pensée se porte sur l’idée abstraite de nombre, nous sentons bien que cette idée n’est pas une fiction arbitraire ou une création artificielle de l’esprit, pour la commodité de nos recherches, comme le serait l’idée de corps parfaitement rigides ou fluides.Seulement, ce que j’admire, il le déplore, et cela devait être.

Share This: