Le Blog de l'économie et des Finances

Des moyens financiers à la hauteur des enjeux

Dans la diversité de ses écrits, Schumpeter a pu présenter les très grandes entreprises à la fois comme des modèles d’organisation et des vecteurs de grandes innovations, mais aussi comme les annonciatrices de la fin de l’entrepreneuriat et du capitalisme… Souhaitons que le succès des grandes entreprises françaises ne présage pas le déclin inexorable des plus petites.L’émancipation des travailleurs n’est pas un problème simplement local ou national, certainement ; pourtant, on peut en entreprendre la solution nationalement, pour commencer.Dites, si vous voulez, que l’intelligence est capable de progrès, qu’elle verra de plus en plus clair dans un nombre de plus en plus grand de choses.Sans cette force d’inertie, dont nous prenons conscience par la résistance que nous opposons à ce qui pourrait nous distraire, le plaisir serait encore un état, mais non plus une grandeur.Dans le même temps, différentes voix s’inquiètent de l’influence de cette coopération réglementaire, arguant qu’elle renforcera l’influence des lobbies et donnera aux considérations commerciales une importance excessive.L’avarice, en diminuant le confort de la vie, produit le même effet que la misère ; elle ne favorise pas la fécondité, car l’avare a peur d’avoir des enfants ; en outre, chez l’ enfant dont le développement a été gêné par l’avarice paternelle, une réaction se produit fort souvent qui le pousse à la prodigalité.C’est-à-dire quand l’économie américaine sera incontestablement en mesure de croître sans ces baisses de taux quantitatives.Contours et routes se sont accusés au fur et à mesure que se préparait l’action de la conscience sur la matière, c’est-à-dire, en somme, au fur et à mesure que se constituait l’intelligence.L’iPhone et son choix infini d’applications photographiques ont fondamentalement changé notre perception commune de la photographie en tant qu’art, rendant l’acte de prendre des photos synonyme de celui de regarder et partager des photos.Pire encore puisque ces économies se retrouvent aujourd’hui comme figées dans une trappe de liquidités qui semble absorber – comme dans un gigantesque trou noir cosmique ! – la quasi-totalité des liquidités désespérément crées par les banques centrales.On pourrait dire que la plupart des mots présentent un sens physique et un sens moral, selon qu’on les prend au propre ou au figuré.S’ils prennent cette idée dans une société organisée, où les actions humaines sont déjà classées selon leur plus ou moins grande aptitude à maintenir la cohésion sociale et à faire progresser l’humanité, et où surtout certaines forces définies produisent cette cohésion et assurent ce progrès, ils pourront dire, sans doute, qu’une activité est d’autant plus morale qu’elle est plus conforme au bien ; et ils pourront ajouter aussi que le bien est conçu comme obligatoire.Ce qu’on appelle de nos jours la philosophie de l’histoire consiste évidemment, non dans la recherche des causes qui ont amené chaque événement historique au gré et selon les affections variables des personnages agissants, mais dans l’étude des rapports et des lois générales qui rendent raison du développement des faits historiques pris dans leur ensemble, et abstraction faite des causes variables qui, pour chaque fait en particulier, ont été les forces effectivement agissantes.Les mulets s’engagent entre les blocs amoncelés et atteignent le sommet de la première vague de pierre.docteur arnaud berreby aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »On n’est pas un homme tant qu’on n’a pas trouvé quelque chose pour quoi on accepterait de mourir ».La psychologie comparée nous apprend que, plus un animal est intelligent, plus il tend à réfléchir sur les actions par lesquelles il utilise les choses et à se rapprocher ainsi de l’homme ; mais ses actions adoptaient déjà, par elles-mêmes, les principales lignes de l’action humaine, elles démêlaient dans le monde matériel les mêmes directions générales que nous y démêlons, elles s’appuyaient sur les mêmes objets reliés entre eux par les mêmes rap­ports, de sorte que l’intelligence animale, quoiqu’elle ne forme pas de concepts proprement dits, se meut déjà dans une atmosphère conceptuelle.Mais nous devons poursuivre cette illusion jusqu’au point précis où elle aboutit à une contra­diction manifeste.Ce billet défend une approche différente : il faut faire porter l’effort sur la coordination dans l’exploitation des réseaux existants.

Share This: