Le Blog de l'économie et des Finances

La Chine croule sous les liquidités

À défaut du spectateur, il faut au moins des acteurs pour tenir les ficelles.Qu’adviendra-t-il de cette belle confiance ?C’est donc supposer, au fond, que tout est donné, que l’avenir pourrait se lire dans le présent.Uniquement dans les pays en développement, les fonds de retraite, les COMPAGNIES D’ASSURANCE et les fonds communs de placement détiennent plus de 6 billions $ en actifs et la croissance annuelle de la valeur de ces actifs est de 15 %.La représentation est bouchée par l’action.Ce serait alors une autre Europe.Une sensation, par cela seul qu’elle se prolonge, se modifie au point de devenir insupportable.À la pensée qu’il serait possible d’y échapper, à la conception d’un état meilleur, c’est-à-dire d’une sorte d’idéal.D’une manière générale, l’initiative des assauts menés contre l’inégalité — justifiée ou injustifiée — est plutôt venue d’en haut, du milieu des mieux partagés, et non pas d’en bas, comme on aurait pu s’y attendre s’il n’y avait eu en présence que des intérêts de classe.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement ».Or, le rêve imite de tout point l’aliénation.Elle fait que nous nous adaptons à la situation présente, et que les actions subies par nous se prolongent d’elles-mêmes en réactions tantôt accomplies tantôt simplement naissantes, mais toujours plus ou moins appro­priées.La société reposant sur un ensemble d’échanges, celui qui rend un service compte, en vertu des lois économiques, recevoir non une sanction, mais simplement un autre service : des honoraires ou un salaire remplacent la récompense proprement dite ; le bien appelle le bien par une sorte d’équilibre naturel.

Share This: