Le Blog de l'économie et des Finances

La Light Footprint Strategy, un nouveau concept pour l’entreprise

De loin en loin, au coin d’une rue, un terrain rectangulaire et tout en herbe rase, avec une mince plate-bande de fleurs, comme un liseré, le long des murs.Il a entraîné la matière à l’organisation, mais son mouvement en a été à la fois infiniment ralenti et infiniment divisé.Notre continent, qui est la 1ère puissance économique mondiale, en a la possibilité.Ceci m’amène à la seconde réalité qu’il nous faut regarder en face.Qu’à cela ne tienne : l’entreprise de germanisation de l’Europe se poursuit et, à cet égard, n’oublions pas sa philosophie qui veut que le travail ne soit qu’une variable au service du patronat.Un jour qu’il se préparait à plaider une affaire importante, on apprit que son adversaire venait de mourir.Le second, laissé à lui-même, tend à donner un souvenir actualisé, de plus en plus actuel à mesure que le courant s’accentuerait.Nous serions alors dupes d’une illusion comme celle de Spencer, qui a cru que l’intelligence était suffisamment expliquée quand on la ramenait à l’empreinte laissée en nous par les caractères généraux de la matière : comme si l’ordre inhérent à la matière n’était pas l’intelligence même !Mais nous laisserons de côté les applications immédiates du principe et nous n’insisterons ici que sur des conséquences plus lointaines.Quelquefois, il est vrai, ce mécanisme est plus malaisé à apercevoir.Il n’est pas possible de rester dans cette guerre d’arrière-garde, a résumé Antonio Fiori.Mais plus souvent il jouera d’eux comme d’un instrument ou les manœuvrera comme des pantins.

Share This: