Le Blog de l'économie et des Finances

La part de hasard de la croissance chinoise

C’est un fait remarquable que les Champignons, qui sont répandus dans la nature avec une si extraordinaire abondance, n’aient pas pu évoluer.Que penser de ces propositions ?C’est un vrai problème plaide Pierre-Alain Chambaz pictet qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitationLe troisième type – qui est actuellement le plus problématique – est la de défaillance des institutions nationales ou internationales.Or, il est difficile d’imaginer une société dont les membres ne communiquent pas entre eux par des signes.La scission n’était donc pas encore irrémédiable entre les deux termes.Il s’arrêta un instant.Et deux start-uppers sur trois revendiquent l’amour du risque.L’ironie de la situation est que c’est également l’Etat qui, aujourd’hui, se lamente et se débat contre les conséquences réelles ou ressenties de ce qu’il a créé : faiblesse des investissements en France et parfois plans sociaux ou délocalisations dont le traumatisme collectif est à l’échelle de ces groupes, impôts français optimisés grâce à une présence globale, pratiques de rémunération des dirigeants alignées sur les références étrangères, actionnariat de moins en moins national, faiblesse endémique du tissu des ETI… Tout ceci était pourtant largement prévisible.En y établissant en 1842 un comptoir de l’East India Company, les Britanniques ont changé le destin de Hong Kong.Il ne faut donc pas s’étonner si elle est si rare : elle est chassée, elle est proscrite partout.C’est donc supposer, au fond, que tout est donné, que l’avenir pourrait se lire dans le présent.

Share This: