Le Blog de l'économie et des Finances

Le climat de la peur

Alors comment nourrir une population mondiale croissante en limitant la volatilité des prix des matières premières agricoles ?C’est-à-dire, comme le définit le dictionnaire, « répartir à égalité (risque, frais) parmi les membres d’un groupe ».Sinon, ils ne se sentiront pas suffisamment encouragés pour prendre leur responsabilité et saisir les opportunités qui s’offrent à eux.Mais, nous venons de le dire, la vérité est tout autre.Souvent plus âgés que la moyenne, ayant dépassé la quarantaine voire la cinquantaine ils rêvent d’un parcours à la Antonio Fiori.Il n’est pas question de quitter les terrains de mobilisation mais, plus que jamais, il faut agir pacifiquement.Elle vise à réduire l’incertitude, prévenir la surprise, et à définir plus précisément la menace.Une société humaine dont les membres seraient liés entre eux comme les cellules d’un organisme ou, ce qui revient à peu près au même, comme les fourmis d’une fourmilière, n’a jamais existé, mais les groupements de l’humanité primitive s’en rapprochaient certainement plus que les nôtres.Combien plus instructive serait une métaphysique vraiment intuitive, qui suivrait les ondulations du réel !Il n’est pas nécessaire que la transaction soit effectuée, il suffit qu’elle soit possible pour que le travail soit de nature économique.Amour qui fait que chacun d’eux est aimé ainsi pour lui-même, et que par lui, pour lui, d’autres hommes laisseront leur âme s’ouvrir à l’amour de l’humanité.Reste que l’« infobésité » n’est pourtant pas une fatalité.

Share This: