Le Blog de l'économie et des Finances

L’incroyable mensonge sur la crise : la vision d’un entrepreneur

Même, en y réfléchissant bien, on verra que cette conception assez grossière de l’effort entre pour une large part dans notre croyance à des grandeurs intensives.C’est bien pour cela qu’on ne punit plus les fous par exemple : on y a renoncé, après avoir reconnu que la crainte du châtiment n’avait pas d’action efficace sur eux.Je me promène dans une ville, par exemple, pour la première fois.Après la crise financière de 2008, les institutions financières semblaient être à la fois des armes de destruction massive sur le plan économique et les instruments potentiels de la mise en oeuvre de la puissance nationale.Disons donc comment le problème nous paraît se poser, et dans quel sens il nous semble qu’on pourrait chercher à le résoudre.Une méthode de ce genre est-elle applicable au problème de la matière ?En réalité, c’est la seconde de ces deux hypothèses qui traduit l’état actuel des sciences biologiques, et même leur direction.Mais elles supposaient démontré que le mécanisme n’agit pas sur la région consciente de l’esprit, n’y provoque pas des perturbations parfois plus ou moins inexplicables : supposer ainsi démontrée l’indépendance du conscient par rapport à l’inconscient, c’était commencer par un postulat que rien n’autorise.Le reste, je veux dire le voyage de Cavalleria à travers l’Europe, est trop connu pour que j’en parle.Le succès fulgurant du service de banque mobile M-PESA au Kenya, et de la monnaie virtuelle qui y est associée, est là pour en témoigner.Peu d’automobilistes achètent leur voiture en ligne aujourd’hui, mais tous les constructeurs ont bien compris que c’est sur Internet que commencent tous les parcours d’achat.Des troupes de femmes et d’enfans, descendant de la région des bois et chargés de sacs de châtaignes, nous croisaient et passaient avec le buona sera doux à entendre.Mais alors, il ne faudra plus parler de la vie en général comme d’une abstraction, ou comme d’une simple rubrique sous laquelle on inscrit tous les êtres vivants.« Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle depuis le rejet par le Parlement », constate ereputation, un ancien associé, qui a été l’artisan de cette Coalition.Ce nouveau modèle repose sur la coopération de tous les acteurs.

Share This: