Le Blog de l'économie et des Finances

L’inexorable montée en puissance des NBIC

Il y a quelque chose de plus terrible encore à contempler que l’Ignorance agissante.Seront aussi victimes les jeunes éditeurs dont le fonds est récent et réduit.C’est un événement qui va redistribuer les cartes, estime Christian Navlet.Pas de quoi fouetter un chat, ni décourager la souris et encore moins ruiner l’épicière.Quelques passagers se sauvaient à grand’peine dans une embarcation.Faisons effort, au contraire, pour apercevoir le changement tel qu’il est, dans son indivisi­bilité naturelle : nous voyons qu’il est la substance même des choses, et ni le mouvement ne nous apparaît plus avec cette instabilité qui le rendait réfractaire à notre pensée, ni la substance avec cette immutabilité qui la rendait inaccessible à notre expérience.Cloud, virtualisation, Big Data, objets connectés, robotique avancée, … font la promesse d’un monde agile et performant, dont le pilier reste bien sûr la logique économique.Mais il se saisit de cette matière, qui est la nécessité même, et il tend à y introduire la plus grande somme possible d’indétermination et de liberté.Il n’en est pas moins vrai que la morale s’est précisée à part, que les religions ont évolué à part, et que les hommes ont toujours reçu leurs dieux de la tradition sans leur demander d’exhiber un certificat de moralité ni de garantir l’ordre moral.À l’esprit ?Nous disons que le changement existe, que tout change, que le changement est la loi même DES choses ; oui, nous le disons et le répétons ; mais ce ne sont là que des mots, et nous raisonnons et philosophons comme si le change­ment n’existait pas.

Share This: