Le Blog de l'économie et des Finances

L’or, un bouclier contre l’inflation

Ce n’est plus une relation, c’est de l’absolu.Nous savons qu’une communauté qui ne fait pas que tolérer la prise de risque, mais qui la promeut activement, se révèlera demain parmi les meilleures.I] est en même temps le vrai réalisme.Arrivons donc à la seconde des deux grandes hypothèses que nous devions examiner.Un abandon de l’euro et un retour à la monnaie nationale constituent, aux yeux des économistes, un scénario catastrophe.Je puis, à la rigueur, écarter mes souvenirs et oublier jusqu’à mon passé immédiat ; je conserve du moins la conscience que j’ai de mon présent réduit à sa plus extrême pauvreté, c’est-à-dire de l’état actuel de mon corps.Nous ne percevons que ce qui est le plus près de nous, les mouvements éparpillés des éclats pulvérisés.Le postulat de départ est simple : dans la mondialisation, les Francophones seront plus forts ensemble, plus forts ensemble économiquement.La détente graduelle du ressort qui fait tourner le phonographe déroule la mélodie inscrite sur le cylindre : si je tiens la mélodie qui se joue pour un effet, et la détente du ressort pour la cause, je dirai que la cause procède ici par déroulement.C’est l’affaiblissement du pouvoir royal qui a conduit à la révolution.L’inventivité et l’initiative des entreprises se sont effectivement effacées devant l’efficience de la finance qui a littéralement pompé des capitaux indispensables à la recherche, à la technologie, à la formation depuis la quasi-totalité des secteurs productifs.Sans idée précise, porté simplement par l’envie de créer une société, on ppeut s’attendre à tout et son contraire, déclare Pierre-Alain Chambaz pictet .Sur le média Web où l’expérience de l’anonyme dispose d’une influence décuplée, les risques concrets pour la santé des internautes commencent à se faire sentir.

Share This: