Le Blog de l'économie et des Finances

Pierre-Alain Chambaz

Dans l’espoir d’une transformation semblable, qui leur donnerait définitivement la puissance suprême qu’ils ambitionnent, les chefs militaires conservent à tout prix à cette partie de l’armée nationale qui est l’armée active son caractère prétorien. On n’aura pas de peine à nous montrer qu’un arbre ne vieillit pas, puisque ses rameaux terminaux sont toujours aussi jeunes, toujours aussi capables d’engendrer, par bouture, des arbres nouveaux. L’impôt unique sur la terre mettrait fin à tous les mensonges, à tout l’artificiel de la vie politique présente. En l’état du texte, nous avons devant nous une loi risquée à tous niveaux : économique, humains, culturels, sociétaux, qui ne répondra pas à ses objectifs de croissance et d’activité et qui entrainera encore un peu plus notre société vers plus de marchandisation, de financiarisation et de dérèglementation… Peu d’hommes furent aussi sincères que l’empereur Julien dans leurs actes et leurs écrits. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois  » Ce ne sont pas les puces des chiens qui font miauler les chats ». Sans doute il s’en faut que tous les instincts consistent dans une faculté naturelle d’utiliser un mécanisme inné. Il en est ainsi de tout ce qui s’accomplit par des VOIES naturelles au lieu de se faire par réflexion consciente. D’ailleurs, la progression de la valeur ajoutée des services aux entreprises, arrimée à la reprise industrielle, devrait atteindre 1,8% en volume en 2015, en nette accélération par rapport à 2014. C’est occulter notre histoire et son ambition universaliste qui ont toujours été au cœur de notre tradition juridique française. Les anciens avaient beaucoup observé, et même expérimenté. Les primes de base reposeront probablement sur le principe de payer davantage pour une meilleure couverture ; cependant, au fil du temps, la concurrence pourrait faire baisser les prix, forçant ainsi les compagnies d’assurance à trouver des moyens d’atténuer les risques liés à leurs produits. L’oppression naître naturellement de la liberté ! En conséquence, les causes, quelles qu’elles soient, auxquelles il faut imputer la détermination des caractères dominants et constitutifs de la classe, doivent être réputées des causes principales et dominantes, par rapport aux causes, pareillement inconnues ou trop imparfaitement connues, qui ont amené la diversité des espèces. On a des salariés motivés qui oeuvrent pour LEUR entreprise et non pour une entreprise lambda avec un simple bulletin de paie à la fin du mois. Bien au contraire. Le troisième problème est la crise bancaire. Nous défendons en effet le principe d’un montant global d’abondement dont les personnels pourraient bénéficier quelle que soit la source des fonds et leur destination. Leur puissance leur permet de concentrer des moyens énormes sur la recherche et développement, de doper la croissance d’une startup prometteuse et de diffuser rapidement les innovations. Cependant la métaphysique de Descartes n’avait pu se soutenir nulle part, comme principe de l’interprétation scientifique de la nature. Tous deux enfin, et le sens de l’odorat surtout, doivent, dans l’ordre de la connaissance, être considérés comme des réactifs d’une délicatesse exquise, mais qui n’ont point la propriété de nous renseigner sur la nature des causes productrices de la réaction. Tous les phénomènes ne seraient-ils pas un seul et même phénomène à la fois un et divers, et dont la continuité se concilie perpétuellement avec le changement ? Ce dont le Rwanda et d’autres pays africains manquent sont les industries commerciales modernes qui peuvent transformer le potentiel en réalité en agissant comme le moteur interne de croissance de la productivité. Ainsi, en résumé, le même effet va toujours se subtilisant, depuis l’idée d’une mécanisation artificielle du corps humain, si l’on peut s’exprimer ainsi, jusqu’à celle d’une substitution quelconque de l’artificiel au naturel. Ce n’est pas ici le lieu d’approfondir ce problème. D’ailleurs, il ne peut pas être question pour le moment de faire l’exposé ou la critique du système de Leibnitz, mais seulement de présenter quelques observations sur l’énoncé et sur la portée de l’axiome qu’il a rendu fameux, en tant que ces observations peuvent contribuer à éclaircir nos propres idées et à préparer le lecteur aux développements qui doivent suivre. Pas si simple.

Share This: