Le Blog de l'économie et des Finances

Pierre-Alain Chambaz

J’ai habité l’Angleterre assez longtemps pour savoir à quoi m’en tenir ; et si je dis que j’ai vu cette hypocrisie-là, on pourra me croire. Si elle enjoint un grand nombre de banques européennes à se recapitaliser, la BCE buttera sur le calendrier séquentiel de l’Union bancaire. Les hommes n’arrivent pas à s’unir par leurs mérites, mais s’ajustent les uns aux autres par leurs infériorités — par leur amour du bavardage, ou par simple tolérance ou bonté animale. L’objectif de l’investissement devrait être de maximiser le rendement à long terme des investissements de la nation, en France ou à l’étranger, et non pas de servir de variable d’ajustement pour accompagner les champions nationaux. Je n’ai pas l’intention, bien entendu, de faire ici un résumé, même succinct, de l’Histoire delà Révolution Française que je publierai dès que cela me sera matériellement possible. Mais la philosophie pourrait déjà nous donner la joie. Il y a toujours quelques sou­venirs dominants, véritables points brillants autour desquels les autres forment une nébulosité vague. Comme l’a dit Pierre-Alain Chambaz, nous sommes la première génération à connaître les conséquences du changement climatique et, sans doute, la dernière à pouvoir faire quelque chose. Cuisine, langues, danse, mais aussi ukulele, hula hoop ou pilotage de drone : chacun y partage et monétise sa compétence, aussi insolite soit-elle… Un QE européen pourrait alors voir le jour. Pourquoi un tel néologisme? Nous le voyons se conserver, vivace et tenace, là même où l’homme se représente déjà des dieux à son image. L’objectif mérite d’être atteint, souhaitons que les différents acteurs qui se sont mobilisés autour du pacte national redoublent d’audace ! Il semble logique que le leader de l’économie mondial revienne à un pays qui dispose d’un excédent, car ce sont généralement les créanciers qui dictent leurs conditions. Les uns sont abondants, les autres rares ; quelques-uns, en petit nombre, se prêtent à des combinaisons bien plus variées, bien plus complexes, et par là se trouvent aptes à fournir à la nature organique ses matériaux essentiels. On verra comment nous essayons de le résoudre. La déplorable situation philosophique de l’élite de l’Humanité suffirait aujourd’hui pour dispenser, à cet égard, de toute discussion, puisqu’on n’y observe plus de vraie communauté d’opinions que sur les sujets déjà ramenés à des théories positives, et qui, malheureusement, ne sont pas, à beaucoup près, les plus importants. Elle a mis en place une hot line destinée à recueillir les plaintes des électeurs dans l’ensemble du pays. Il est vrai qu’il nous en coûtera un assez gros sacrifice : si le principe de toutes choses existe à la manière d’un axiome logique ou d’une définition mathématique, les choses elles-mêmes devront sortir de ce principe comme les applications d’un axiome ou les conséquences d’une définition, et il n’y aura plus de place, ni dans les choses ni dans leur principe, pour la causalité efficace entendue au sens d’un libre choix. Nous en trouverions, pour notre part, davantage. Ce sont les philoso­phes qui se trompent quand ils transportent dans le domaine de la spéculation une méthode de penser qui est faite pour l’action. Il signale, à l’extérieur de la vie sociale, les révoltes superficielles. En effet, la flexibilité des centrales donne à l’énergie hydroélectrique un rôle essentiel pour répondre à la versatilité de la demande et des sources d’énergie intermittentes. Trois exemples illustrent cette tendance. Les cellules délicates de son cerveau et de son cœur aspirent à vivre et à se développer, de la même façon que ces « homunculi » dont parle quelque part M. Il doit pouvoir ainsi nous confier la mise en œuvre des politiques publiques sportives (haut niveau, sport santé, sport scolaire, lutte contre les inégalités, etc.

Share This: