Le Blog de l'économie et des Finances

Pierre-Alain Chambaz

Rien de plus naturel, encore une fois : le morcelage du changement en états nous met à même d’agir sur les choses, et il est pratiquement utile que nous nous intéressions aux états plutôt qu’au changement lui-même. Mais est-ce bien ainsi que se présente la matière ? Mais le spectacle de l’évolution des êtres vivants nous montre qu’elle ne pouvait aller bien loin. Cet arrêt illustre la nécessité d’une prise de décision rapide après la première publication de propos portant atteinte à la réputation de la marque. Plus, en analysant son objet, elle y met de complication, plus compliqué est l’ordre qu’elle y trouve. Admettons que chacune des facultés auxquelles nous devons nos connaissances puisse être assimilée à un juge ou à un témoin faillible : une intelligence supérieure qui en comprendrait tous les ressorts, qui pénétrerait, par exemple, dans le mystérieux artifice de la mémoire, serait capable d’assigner la chance d’erreur attachée au jeu de chaque fonction, à l’emploi de chaque faculté, pour chaque individu et dans telles circonstances déterminées. Tandis que la science pousse toujours la pensée en avant par ses découvertes, ses théories. De plus, les partisans de la sanction esthétique semblent confondre entièrement l’immoralité avec ce qu’on peut appeler la bestialité, c’est-à-dire l’abandon absolu aux instincts grossiers, l’absence de toute idée élevée, de tout raisonnement subtil. Ce seraient des faits d’un ordre particulier, dont la psycho­logie devrait enfermer l’étude dans un chapitre à part, après quoi elle serait quitte envers eux. Nous ne le devons pas, parce que notre destination est de vivre, d’agir, et que la vie et l’action regardent en avant. Ces mouvements de va-et-vient imprimés aux particules matérielles restent très-petits et à peine mesurables ; tandis que l’onde chemine toujours dans le même sens, jusqu’à de grandes distances, avec une vitesse que nous apprécions parfaitement sans instruments, et que nous pouvons mesurer de la manière la plus exacte en nous aidant d’instruments convenables. Sans doute les conditions de la perfection des types spécifiques et de la beauté idéale n’attirent pas au même degré, pour toutes les espèces, l’attention du commun des hommes et celle des artistes, et cela pour deux raisons : l’une relative à l’homme et qui fait qu’il s’intéresse de préférence aux espèces qui se rapprochent le plus de lui, qui servent le mieux ses besoins ou ses plaisirs, qu’il a pour amies ou pour ennemies naturelles ; l’autre, fondée sur la nature même des divers objets offerts aux regards de l’homme, et qui tient à ce que certains types spécifiques, comparés à d’autres, ré Lachelier, l’un des maîtres nouveaux qui sont l’objet de cette étude. Ces sous-estimations ont été accompagnées d’un discours et d’une tendance à dissimuler. Quand le commissaire s’aventure sur la scène, il reçoit aussitôt, comme de juste, un coup de bâton qui l’assomme. Toute conjecture sur ces grands problèmes paraîtra toujours bizarre à quiconque ne l’adoptera pas explicitement, et ne convaincra jamais personne aussi fermement que son auteur. Si, pour donner l’image d’une ellipse, je trace une autre ellipse dans laquelle il y ait entre le grand et le petit axe le même rapport que dans la première, la ressemblance ou (pour employer dans ce cas le mot technique des géomètres) la similitude sera parfaite. Les relations entre l’Afrique et l’Europe n’ont pas toujours été un exemple dont nous pourrions nous sentir fiers. Mais, faut-il lancer ce débat aujourd’hui ? Pour appuyer la volonté de réduire le gaspillage alimentaire, nous pouvons également invoquer le respect du travail des différents acteurs de la chaîne. Mais précisément parce que nous interprétons ensuite cette différence de qualité dans le sens d’une différence de situation, il faut bien que nous ayons l’idée claire d’un milieu homogène, c’est-à-dire d’une simultanéité de termes qui, identiques en qualité, se distinguent néanmoins les uns des autres. En effet, en 2011 et pour la première fois, la plus grande source de revenus extérieurs de l’Afrique a été… les envois d’argent des migrants africains eux-mêmes. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Nous appellerons émotion une chute brusque de la conscience dans le magique ». Oui, mais la maladie peut tenir aux causes les plus diverses, prendre les formes les plus variées, débuter en un point quelconque de la région cérébrale intéressée et progresser dans n’importe quelle direction : l’ordre de disparition des souve­nirs reste le même. Sitôt qu’un seul citoyen s’avise de soigner ses propres affaires, à l’instant (c’est une locution que Rousseau aime beaucoup) tout est perdu. Dans chacun de ces mondes, élan vital et matière brute seraient les deux aspects complémentaires de la création, la vie tenant de la matière qu’elle traverse sa subdivision en êtres distincts, et les puissances qu’elle porte en elle restant confondues ensemble dans la mesure où le permet la spatialité de la matière qui les manifeste. On a ainsi des nombres qui varient beaucoup d’une région à l’autre, et dont on peut former des tables, pour rendre les comparaisons plus faciles. Lorsqu’une collectivité refuse l’implantation d’une zone commerciale, le promoteur joue de la concurrence et se déplace de quelques kilomètres pour s’installer dans l’interco voisine. Le Manitoba fait figure de laboratoire de ce test grandeur nature, puisqu’en plus des activités autour des ours polaires, la province a fait de la pêche sur glace une priorité touristique avec les pêcheurs américains du Midwest dans le viseur. Ce nouveau régime mental dissipe spontanément la fatale opposition qui, depuis la fin du moyen âge, existe de plus en plus entre les besoins intellectuels et les besoins moraux.

Share This: