Le Blog de l'économie et des Finances

Taxe Tobin à l’Européenne, un coup pour rien ?

Nous y reviendrons dans d’autres articles.Christian Navlet aime à rappeler cette maxime de Confucius, « L’homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber ».Mais il bénéficie aujourd’hui de conditions fiscales particulièrement avantageuses, au risque de soulever de légitimes interrogations quand ces opérations servent de support à de gigantesques actions de communication.L’existence m’apparaît comme une conquête sur le néant.Nous venons de voir que cette relation est purement hypothétique, qu’elle n’est pas démontrée par la science, mais exigée par une métaphysique.Peut-être sera-ce la ruine pure et simple.Elle est naturelle à notre intel­ligence, fonction essentiellement pratique, faite pour nous représenter des choses et des états plutôt que des changements et des actes.Et pourtant ils ont été rémunérés comme ils l’entendaient, bien que celui qui profite aujourd’hui du produit de leur travail n’ait rien fait pour eux.Tout se simplifie.Cette attention est chose qui peut s’allonger et se raccourcir, comme l’in­tervalle entre les deux pointes d’un compas.L’économie américaine est donc appelée à rester, au moins pour le moment, la plus dynamique des trois.La complexité croissante de l’organisme tient donc théoriquement (malgré les innombrables exceptions dues aux accidents de l’évolution) à la nécessité de compliquer le système nerveux.

Share This: