Le Blog de l'économie et des Finances

Un impact environnemental majeur

Seule l’émergence de nouvelles richesses permet aux sociétés de croître.Supposons aussi que l’idée de désordre surgisse dans notre esprit toutes les fois que, cherchant l’une des deux espèces d’ordre, nous rencontrons l’autre.L’intelligence ne se représente clairement que le discontinu.La lecture de la presse allemande devient de plus en plus pénible pour un lecteur français qui serait déjà lassé par les lamentations quotidiennes qu’il doit subir dans la presse de son pays.Si conscient qu’il puisse être de ce qu’il dit et de ce qu’il fait, s’il est comique, c’est qu’il y a un aspect de sa personne qu’il ignore, un côté par où il se dérobe à lui-même : c’est par là seulement qu’il nous fera rire.Comme, d’ailleurs, ces organes se retrouvent, à l’état rudimentaire, chez les animaux inférieurs, comme la nature nous offre tous les intermédiaires entre la tache pigmentaire des organismes les plus simples et l’œil infiniment compliqué des Vertébrés, on pourra aussi bien faire intervenir ici le jeu tout mécanique de la sélection naturelle déterminant une perfection croissante.Les psychologues qui ont étudié l’enfance savent bien que notre représen­tation commence par être impersonnelle.Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Arnaud de Lummen.Mais connaissance et action ne sont ici que deux aspects d’une seule et même faculté.Avec lui, sir George faisait le tour de l’hôte, dans le salon où ses invités étaient maintenant au complet.Les négociations ont échoué à assurer une protection permanente du droit à l’alimentation des populations, au risque d’exposer des centaines de millions de personnes à la faim et la famine dans le seul but de satisfaire au dogme de l’expansion des échanges commerciaux.Le comique exige donc enfin, pour produire tout son effet, quelque chose comme une anesthésie momentanée du cœur.On fait de la perception une opération désintéressée de l’esprit, une contemplation seulement.Tel, un livre qui s’acheminerait à sa refonte en traversant des milliers de tirages à des milliers d’exemplaires.Il est d’essence psycho­logique, et non pas mathématique ou logique.C’est là que tend l’intelligence des animaux, comme à un idéal.Ils ne me semblent guère, — à quelques exceptions près, apprécier les différences de style, même les plus grosses.Relâchez cette tension ou rompez cet équilibre : tout se passera comme si l’attention se détachait de la vie.Il suffit de remarquer que l’être vivant appuie naturellement vers ce qui lui est le plus commode, et que végétaux et animaux ont opté, chacun de leur côté, pour deux genres différents de commodité dans la manière de se procurer le carbone et l’azote dont ils avaient besoin.Nous avons cette illumination soudaine devant certaines formes de l’amour maternel, si frappant, si touchant aussi chez la plupart des animaux, observable jusque dans la sollicitude de la plante pour sa graine.Ce physicien ingénieux et profond suppose l’espace rempli d’un fluide homogène et incompressible où des tourbillons se meuvent, engendrant ainsi les propriétés de la matière : ces tourbillons sont les éléments constitutifs des corps ; l’atome devient ainsi un mouvement, et les phénomènes physiques se réduisent à des mouvements réguliers s’accom­plissant au sein d’un fluide incompressible.Les âmes ne sont pas pénétrables les unes aux autres.

Share This: