Le Blog de l'économie et des Finances

VALEURS ESSENTIELLES ET BESOINS LÉGITIMES

Fin de la période de la « guerre froide » et de l’utopie des « dividendes de la paix », retour aux réalités de la menace terroriste, des conflits aux portes de l’Europe, de la crise économique et financière : autant d’éléments qui auraient dû ou devraient conduire les responsables politiques à définir une vision commune de la Défense au service de l’Europe.Mon corps est ce qui se dessine au centre de ces perceptions ; ma personne est l’être auquel il faut rapporter ces actions.En principe, nous serions amenés à considérer ces motivations concurrentielles comme constitutives par nature d’une politique du chacun-pour-soi.Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Arnaud de Lummen .Résumons brièvement ce qui précède.Dans les sociétés d’Insectes, il y a généralement polymorphisme, la division du travail est naturelle, et chaque individu est rivé par sa structure à la fonc­tion qu’il accomplit.La position américaine consistait alors à imposer la réglementation US à tous les acteurs Européens, ne concédant qu’un léger décalage de calendrier pour certains produits dérivés.Les perceptions des divers genres marquent autant de directions vraies de la réalité.Il y a un second fait, plus caractéristique encore.Car, en réalité, elles ne peuvent plus aujourd’hui compter que sur la formation de bulles spéculatives, dès lors seules susceptibles de relancer l’économie.L’humanité aspire à en finir avec les valeurs guerrières, avec un système libéral qui produit de l’exclusion et de la destruction.Elles ont donc détruit des milliers de pauvres logemens, sans les remplacer.Il faut que le cœur de chacun d’entre nous batte un peu plus vite pour que nos institutions reprennent vie et que nos dirigeants redeviennent avant tout nos représentants.Il faut donc aller plus loin, suivre jusqu’au bout l’application du principe, et après avoir rétréci l’univers à la surface du corps vivant, contracter ce corps lui-même en un centre qu’on finira par supposer inétendu.Le patriarche même des juifs adore indifféremment Sérapis et le Christ.Nous sommes conduits, par là même, au troisième et dernier argument que nous voulions examiner.La différence essentielle, originelle, doit donc être cherchée ailleurs.

Share This: