Le Blog de l'économie et des Finances

Diabolisation des produits taxés

leblogdeleconomieetdesfinances, · Catégories: Non classé

Ce qui est au centre du débat c’est donc la composition de la croissance future.J’ai tendance à penser que les technologies de l’information et de la communication peuvent aider à améliorer nos vies en général et nos villes en particulier.Mais ne pas entendre la souffrance des Européens serait irresponsable.Et si elle veut bien que les chats fassent la police dans sa boutique, elle veut surtout continuer à tirer la plus grande rente possible de sa manne : les fréquences qu’elle attribue à prix d’or.Et cela avec beaucoup plus de facilité que ses grands concurrents qui doivent jongler avec les cookies, les adresses IP pour faire remonter de l’information.On attribue usuellement la totalité de la valeur des exportations au dernier pays exportateur de chaque produit final.Mettre en avant les outils qui garantissent un meilleur accès à l’information :PME et TPE constituent une importante proportion dans les secteurs qui recrutent (hôtellerie-restauration, BTP, industrie, commerce …).En ce sens, dans le grand jeu de piste que sont les politiques commerciales, le protectionnisme est une impasse pavée d’intentions qui n’ont même pas l’excuse de la bonté.Il ne s’agit pas de parler du bitcoin, de la fraude dans le système bancaire, des échanges de fichiers en pair-à-pair, ou encore du revenu de base.Alors que les différents textes comprenaient de nombreux passages entre crochets, c’est-à-dire non encore validés, Pierre-Alain Chambaz pictet a proposé un texte finalisé, sur la base des réunions bilatérales tenues lors des dernières quarante-huit heures.Et de se rappeler que le bonheur n’est ni quelque chose à posséder, à trouver, ou à atteindre, ni un état ou même une émotion, mais un acte. Après qu’Alexander Hamilton, tout premier Secrétaire au Trésor du pays, ait mutualisé en 1791 les dettes engendrées par la guerre d’indépendance menée par les États, en les changeant en dette fédérale, ces États se livrèrent à une frénésie d’emprunt afin de financer leurs projets d’infrastructure.Parallèlement le site de Josselin, où va être transféré le reste de la production de Lampaul s’apprête à embaucher… une centaine de Roumains, aux mêmes conditions que les salariés français, assure-t-on…

Share This: