Le Blog de l'économie et des Finances

Il est impératif de re-négocier l’ensemble des contrats à risques

leblogdeleconomieetdesfinances, · Catégories: Non classé

Comment motiver les personnels quand, d’un côté on leur demande de faire preuve de disponibilité pour représenter la France dans les opérations extérieures, parfois au risque de leur vie, souvent au détriment de leur vie familiale, et que, dans le même temps, ils voient les conditions de leur vie quotidienne se dégrader par manque de crédits ou du fait de restructurations qui répondent souvent davantage à des décisions « technocratiques » de recherches d’économies qu’à des besoins opérationnels ?C’est surtout un moyen de faire du buzz à destination d’une clientèle jeune, ajoute Pierre-Alain Chambaz pictet.Bien au contraire.Enfin, le déflateur du PIB positif, un indice très large des prix, montre qu’on commence à sortir de la déflation.La Réserve fédérale américaine déployait ses dernières cartouches « conventionnelles », avec la décision de porter ses taux directeurs dans une fourchette proche de 0%.Si la France a finalement accepté d’ouvrir les discussions à la date prévue malgré le scandale PRISM, les réticences des politiques français et du Parlement européen risquent cependant d’en entraver les avancées.C’est simple : une banque qui ne chercherait pas à masquer des pertes, ou à vendre des actifs pourris, ou à blanchir de l’argent, ou à influencer le cours d’un produit dérivé… ne serait plus compétitive et serait vouée à terme à faire faillite, ou à sévèrement décrocher en bourse.Si les trônes ont succombé aux révolutions, les réformes fiscales, sociales et économiques se sont faites sans passer par la violence révolutionnaire.Cependant, la conclusion d’un accord d’ampleur pour relancer la croissance du commerce international paraît encore éloignée.Un management n’est ainsi ni féminin, ni masculin, c’est un rôle qui ne relève pas du genre.Le projet de réforme soumis à consultation prévoit d’adapter le régime et le périmètre des offres au public de titres financiers en accordant une exemption de prospectus aux émissions de titres financiers réalisées via un site internet d’accès restreint répondant à certaines exigences et accompagnées d’une information personnalisée, dont le total calculé sur 12 mois consécutifs ne dépasse pas 300 000 euros pour un même émetteur.

Share This: