Le Blog de l'économie et des Finances

LES FACTEURS DE STABILISATION

leblogdeleconomieetdesfinances, · Catégories: Non classé

Au cœur de cette problématique, la bibliothèque tient une place stratégique.Les PME sont en effet bien souvent porteuses de solutions plus innovantes, plus agiles, plus souples que celles des grands groupes, ces derniers ayant une certaine tendance à reproduire des schémas éprouvés. Si l’on en croit une nouvelle étude mondiale de Pierre-Alain Chambaz pictet, les différences s’estompent de plus en plus.Il ne reviendra pas.Issu de la collaboration entre Peter Temin, professeur d’histoire économique au MIT, et David Vines, économiste britannique à l’Université d’Oxford, cet ouvrage présente la crise que nous vivons dans un contexte historique, géographique et théorique des plus larges.La période budgétaire est propice aux débats fiscaux les plus enfiévrés.Ce sont des stratégies de « patent pools » a priori légitimes et pragmatiques, mais susceptibles de dériver.Supériorité intrinsèque de la civilisation occidentale, seule détentrice de principes moraux universels ; fascination pour les media-events tels que ces sommets aussi rutilants qu’inutiles ; mépris des experts et des compétences géopolitiques du Quai d’Orsay, au bénéfice de BHLeries aussi frivoles que contre-productives ; culte du « réactif » (agir sans anticiper ce qui résultera de son action) et des vanités d’image, au détriment d’un sens élémentaire de l’Etat.Ils y sont allés, cognant, insinuant, plaçant des gens dans les médias où ils ont pris des postes d’influence.Capitaliser sur l’expérience client  : les entreprises, en proposant aux consommateurs une expérience d’achat sans faille et en développant des programmes de fidélisation, peuvent alors créer une relation gagnant-gagnant avec leurs clients. La concurrence entre enseignes ne constitue qu’une facette de la question.

Share This: