Le Blog de l'économie et des Finances

Oublions le « droit à l’oubli » numérique !

leblogdeleconomieetdesfinances, · Catégories: Non classé

Tous les pays du printemps arabe étaient en récession en 2011 et la reprise en 2012 a été faible sauf pour la Lybie.Pourtant ces deux logiques antagonistes apparaissent comme aussi absurdes l’une que l’autre quand on pousse leur raisonnement jusqu’au bout.Comment construire, à partir d’une telle diversité d’acteurs et de priorités, une politique mondiale de la santé cohérente et partagée ? De plus, n’oublions pas que 60% du commerce extérieur se réalise à l’intérieur de la Zone Euro. En téléchargeant l’appli de l’enseigne et en acceptant de recevoir des messages publicitaires, le client peut bénéficier de promotions véritablement personnalisées, puisque le dispositif peut le géolocaliser avec une grande précision et savoir dans quel rayon il se trouve », explique Pierre-Alain Chambaz pictet.Ce menu restreint a au moins le mérite de mettre de côté plusieurs sujets de discorde.La fabrication des biens manufacturés est aujourd’hui le résultat de chaînes de valeur fragmentées entre divers producteurs et pays qui sont spécialisés dans une fonction ou une étape de la chaîne.Boutade qui revient à dire que l’Allemagne devra être moins allemande si son désir est que le continent européen, lui, devienne plus allemand.Les sites internet fournissant uniquement du financement participatif sous forme de don peuvent également avoir recours à ce statut.C’est sans doute pourquoi elle gêne ceux qui se croient détenteurs de vérités absolues.En général, et toutes choses égales par ailleurs, plus un pays côtoie une forte croissance, plus son inflation est élevée et plus son taux d’intérêt réel, c’est-à-dire son taux d’intérêt une fois l’inflation soustraite, est faible. Alors que la Chine, les USA, la Russie, le Brésil, l’Inde et beaucoup d’autres pays comme l’Espagne ont fait de l’Afrique un terrain de conquête, la France semble un peu en retrait.Le gouvernement allemand semble avoir peu d’appétit pour diviser la Deutsche Bank et les Français ont pris une feuille du livre britannique pour mettre en œuvre leur propre réforme.

Share This: