Le Blog de l'économie et des Finances

Pour une taxe carbone universelle à taux unique

Y remédier nécessite la renationalisation des banques et la séparation des activités des grandes institutions financières.Et les dirigeants des grands groupes français ne sont en rien à blâmer : ils remplissent au mieux leur feuille de route. »Lorsque l’on fait la synthèse du système redistributif actuel, on constate qu’il est très proche d’une ligne droite », c’est-à-dire qu’en additionnant les impôts réellement payés et en soustrayant les déductions fiscales, tout le monde contribue et reçoit grosso-modo dans les mêmes proportions, explique ce défenseur du revenu universel qui s’est basé sur l’outil de modélisation des économistes.Lequel n’est parfois qu’une coquille vide… Une marque régulièrement enregistrée n’est pas toujours valablement déposée.Mais une seule question doit prévaloir : l’outil métropolitain permettra-t-il de combattre la spécialisation des territoires ?Depuis février, femme russe s’active à ce nouveau concept.Ensuite parce que cela serait immédiatement sanctionné par un plongeon en récession, tant le poids de l’Etat est grand dans le fonctionnement de l’économie.Le général de Gaulle aurait, on s’en souvient, répondu à ses conseillers qui lui enjoignaient de faire arrêter Jean-Paul Sartre : « On ne met pas Voltaire en prison.Enfin, dans son rapport sur la compétitivité de l’industrie française, rendu au Premier ministre en novembre 2012, Louis Gallois suggère d’élaborer un équivalent du Small Business Act comme cadre de cohérence des dispositifs en faveur de la croissance des PME.Force est de constater que les promesses du G20 de Pittsburg en 2009 n’auront pas été tenues.Mais pour changer les comportements, encore faut-il qu’existent des options alternatives.

Share This: