Le Blog de l'économie et des Finances

Programmes d’économie : la nouvelle approche

Il faut toujours du temps pour répondre à ce genre de questions, quel que soit le personnage politique dont on parle.De la réponse qu’on fera à cette question dépend la nature des rapports qu’on établira entre le cerveau et la mémoire.Elle ne fait pas précisément partie de l’homme ; c’est plutôt l’homme qui est en elle, comme dans une atmosphère d’intellectualité que sa conscience respirerait. Selon Arnaud de Lummen,la satisfaction subjective par rapport à l’usage du temps est en train de devenir l’un des prédicteurs de bien-être les plus importants.venir ; la réalité des choses ne sera plus cons­truite ou reconstruite, mais touchée, pénétrée, vécue ; et le problème pendant entre le réalisme et l’idéalisme, au lieu de se perpétuer dans des discussions métaphysiques, devra être tranché par l’intuition.Ayant ainsi décroché des normes internationales, elles sont exposées à un réveil brutal et encore plus coûteux, notamment en termes de perte de marchés.On entendit quelques mots : « J’avais acheté à un coolie, pour presque rien, un gros chien pariah jaune, difficile à apprivoiser… » Une jeune Anglaise redemanda du thé.Mais « Angela » par son bon sens et son pragmatisme politique, a aussi su à merveille capter les attentes de l’opinion, pour la rassurer malgré les concessions qu’elle a dû faire à la « culture de stabilité » pour colmater les brèches de la zone euro.Personne ne frit les gousses de poivre comme cette vieille énorme ; personne ne dit la bonne aventure comme cette tireuse de cartes, qui vend aussi des numéros d’un lotto clandestin, et n’expose aux regards que des gilets de tricot et des châles de nuances claires.Il est tout et il n’est rien ; il est tout en général, mais il n’est rien de particulier.Je puis sans doute interrompre, par la pensée, le cours de ma vie intérieure, supposer que je dors sans rêve ou que j’ai cessé d’exister ; mais, à l’instant même où je fais cette supposition, je me conçois, je m’imagine veillant sur mon sommeil ou survi­vant à mon anéantissement, et je ne renonce à me percevoir du dedans que pour me réfugier dans la perception extérieure de moi-même.Parfois le flot qui fuit abandonne un peu de cette écume sur le sable de la grève.Inversement, au cours de la vie embryonnaire elle-même (sur­tout lorsque l’embryon vit librement sous forme de larve) bien des démarches s’accomplissent qu’il faut rapporter à l’instinct.De fait, elle est rivée à un organisme qui la soumet aux lois générales de la matière inerte.Au niveau de la réglementation européenne, les Britanniques ont enclenché une dynamique qui fait des émules.Seulement, dans ce dernier cas, on devra joindre à l’image des états psychiques l’indication de leur intensité, puisqu’ils n’agissent plus sur la personne chez qui ils se dessinent, et que celle-ci n’a plus occasion d’en éprouver la force en les ressentant.Ou supposons notre intelligence ainsi faite qu’elle ne puisse s’expliquer l’apparition de la figure sur la toile autrement que par un travail de mosaïque.

Share This: