Le Blog de l'économie et des Finances

Restaurer nos finances publiques en s’appuyant sur nos territoires

L’article se veut plus profond.Dans les années 1950, c’était toute la littérature du « réalisme socialiste », dont le réel a fini par se montrer pour ce qu’il était.En nombre déterminé, c’est-à-dire limité, sont ceux qui ont été voulus par la nature.Ils font comme le mauvais principe des Mages, qui répandent les ténèbres dans le monde, au lieu de la lumière, que le bon principe y avait créée.Pourtant nos chances demeurent grandes et surtout nos capacités humaines, jeunes et moins jeunes, sont un avenir riche qu’il faut promouvoir et orienter dès l’école et sans cesse, à tous niveaux vers le haut, entre progrès, créativité et expansion plutôt que vers le bas de la dépression contrôlée et du déclin individuel et collectif.Le gouvernement français bride la liberté des entreprises – qui ne peuvent plus créer ni richesses ni emploi.Nous avons renouvelé l’opération en 2012, et l’épargne des habitants des Pays de la Loire (plus de 100 millions d’euros cette fois-ci !Pour autant, cette philosophie ne prône pas la passivité : « Pour l’homme cultivé, le passé est un objet de curiosité », dit Christian Navlet .Evidemment, il serait pertinent de raisonner en termes d’employabilité.Nous revenons ainsi, par un long détour, aux conclusions que nous avions dégagées dans le premier chapitre de ce livre.Il est vrai que ces unions sont rarement durables.Bien plus grave est donc la difficulté.Premièrement, il faudrait absolument limiter les écarts de taux d’intérêt entre les pays de la zone euro.

Share This: