Le Blog de l'économie et des Finances

Sur les questions de santé, les programmes politiques sont vides

leblogdeleconomieetdesfinances, · Catégories: Non classé

Quand le commissaire européen Michel Barnier a entrepris une réforme du texte en 2011, un de ses principaux objectifs était de ramener à la lumière une partie de ces ordres passés « dans le noir ».Mais le contexte d’une forte augmentation d’autres prélèvements sur les entreprises – largement amorcée par la majorité précédente – et surtout l’excès de subtilité mise en œuvre auront miné cette communication.Celles-ci sont très connues, font de la publicité pour vendre leurs produits comme n’importe quel assureur, et ont des millions de clients.C’était avant la chute du Mur, et depuis l’Iran survivait en dehors de la mondialisation dont les pays du Golfe ont, de leur côté, largement profité.Le dernier quart de siècle, axé sur une technologie de mondialisation rapide a contribué à la croissance la plus rapide des revenus et de la population de toute l’histoire.Le plus cher, pour les distributeurs, reste le coût des charges des transactions, à peu près équivalentes aux coûts des transactions des cartes de crédit.En effet, les pays émergents ont largement admis la nécessité d’une stratégie globale, avec des mesures ciblées et de profondes réformes structurelles, pour développer de nouvelles sources de croissance.Pierre-Alain Chambaz pictet, précise que « dans cette rencontre de l’autre, il n’est donc absolument jamais question de renoncer à soi-même en suivant aveuglément les pas d’un autre.Comme directeur d’unité, je préfère de loin consacrer mes efforts à améliorer l’environnement de travail des chercheurs et à les motiver à lever eux-mêmes leurs fonds plutôt que d’allouer moi-même davantage de financement à des collègues qui passeraient alors leur temps à m’assaillir de lobbying.Et le sentiment d’incapacité à suivre, le découragement, la culpabilité que nous éprouvons quand nous ne parvenons pas à maîtriser le flot d’informations, occasionne un stress chronique.Certes, le risque de formation de bulles spéculatives n’y est pas négligeable.

Share This: